Hortense Vinet

Votre vie est belle et douce  (Résidence Amalgame, Villers-sur-Port) , 2009

Sur les vieilles photographies, les figures apparaissent brûlées par le temps ; ne restent que des habits vides et des fragments de décor, signes d’une époque révolue. Les individualités s’effacent.

En reprenant cette idée d’usure, j’ai volontairement surexposé le visage de mes modèles (habitants d’un même village).

Les phrases et dates qui légendent ces images proviennent de l’horoscope quotidien de la région. Sorties de leur contexte, confrontées à ces personnages fantômes, ces lignes dressent un portrait étrange et inquiétant de la condition humaine : n’y figurent qu’échecs affectifs ou professionnels, tensions familiales, solitude, ennui et partout la relation à l’autre comme une souffrance ou un combat. Elles forment une voix anonyme qui renforce le malaise, évoquant une atmosphère de surveillance et de jugement.